Écouter la tête sans rendre le cœur misérable | Effet Tandem

Écouter la tête sans rendre le cœur misérable

Qu'est-ce qui fait que je puisse être autant exciter de me retrouver sur Effet Tandem, mais qu'en même temps, je me sens tellement anxieux à l'idée de faire une nouvelle rencontre?

Qu'est-ce qui fait que je puisse être autant excité à l'idée de me retrouver sur le site de rencontre Effet Tandem et que, en même temps, je me sens tellement anxieux à l'idée de faire une nouvelle rencontre ? Si jamais cette question-là t’habite, si jamais cet état d'esprit t’habite, je veux juste te rassurer tout de suite que c'est tout à fait normal. En communication bienveillante, on aime rappeler aux gens que pour déterminer comment je me sens, je dois sortir de ma tête, je dois quitter ma tête et aller dans mon corps. Les sensations physiques, les émotions et les besoins se retrouvent dans le corps.

Alors, comment expliquer que je puisse être à la fois excité et anxieux ? C'est qu’il y a deux parties de moi qui sont diamétralement opposées dans leur façon de vivre l'expérience. Par exemple, je pourrais être dans ma tête totalement excité à l'idée de me dire « je veux faire de nouvelles rencontres, j'ai la possibilité de repartir à neuf, j'ai la possibilité de me montrer sur un meilleur jour à une nouvelle personne », et pendant ce temps-là, j'ai une longue partie de moi qui, elle, se dit « oh mon Dieu, je n'ai pas envie de sauter dans l'expérience, je me sens nerveux, je ne sais pas si je vais être à la hauteur » etc. Donc cette ambivalence vient tout simplement de deux parties ou plus de moi qui ont besoin de s'exprimer.

Comment est-ce que je fais pour mieux composer avec tout ça ? C'est tout simple, je dois prendre le temps d'écouter ce qui se dit. Quand ma tête est excitée, quand elle dit « youpi ! », dans le fond, ce qu'elle traduit, c’est « j'ai de l'espoir, j’ai un élan d'espoir, j’ai un élan de gratitude par rapport à ces nouvelles possibilités qui sont là devant moi ». Et quand une partie de moi est anxieuse, elle, ce qu'elle dit, c’est « oh j'ai besoin d'être rassurée, j’ai besoin d'être écoutée, j'ai besoin de savoir que finalement, en bout de ligne, je vais pouvoir rencontrer quelqu'un qui va apprécier qui je suis ». Pour sortir de cet état d'ambivalence, qu'est-ce que je fais ? J'écoute les deux parties, et ensuite je mets en commun tout ça, d'un côté l'excitation et l'espoir, de l'autre côté la peur du jugement, l'anxiété. Je mets ça en commun et je me dis « OK, ça va, ces deux états sont là, ils sont normaux, tout ce qui me reste à faire, c'est avancer un pas à la fois ».

Je te rappelle, juste avant de te quitter, que la panique n’a jamais rien réglé. Si tu succombes à la panique, à l'anxiété, c'est sûr que ce n'est pas comme ça que tu vas faire des belles rencontres. Alors, écouter la tête, écouter le cœur, ça va te permettre de faire un pas en avant et surtout te permettre de faire des belles rencontres.

Que pensez-vous de l'article?

Ghislain Lévesque

À propos de Ghislain Lévesque

Être en relation avec soi, pour mieux être en relation avec l’autre

Couple

Êtes-vous prêt à vivre l’expérience Effet Tandem?